Print

Déc 2022  Nov/Dec - 2022
Cet article a été lu par 720 visiteurs

Auteur : Claudine Quersin | 2022/2023
innovaeditor/assets/2022-2023/IMG_0038.jpg

Je suis arrivée à Gopalpur depuis une semaine, en Inde depuis le 25. Je suis restée 3 jours avec mon ami Philippe à Delhi. Il prend sa retraite et quitte l’Inde le 21 décembre, ce fût donc un beau moment ensemble avec évidemment beaucoup de nostalgie pour lui pour ces 16 ans en Inde et pour moi qui passe du temps avec lui à chaque passage à Delhi depuis 14 ans. Cela dit la situation à Delhi est complètement insupportable avec un taux de pollution inimaginable, c’est de la folie. Ce qui le console de partir. Une autre vie l’attend en France, ce ne sont pas les projets qui lui manquent, c’est un musicien accordéon et il a un sitar et apprends très bien, il se débrouille pas mal.

 

Soit.

 

Arrivée à Bhubaneswar ma surprise fût que la pollution y soit intense aussi.

 

Arrivée à Gopalpur même surprise, c’est l’hiver le ciel est couvert et l’air n’y est pas très agréable mais arrêtons de se plaindre madame, c’est quand même la meilleure place. Beaucoup de choses ont changé, ça se construit de partout, favorisant l’idée d’un tourisme qui se fait attendre ou alors des appartements très chers pour des retraités riches ou je ne sais quoi.

 

 

 

Je vais arrêter de raconter des banalités pour rentrer dans le vif du sujet avec toi avec qui j’ai envie de parler.

 

Si je suis ici c’est pour revoir les enfants et les personnes que j’aime. En arrivant, je ne pensais plus, de ne pas être venue depuis presque 3 ans, rencontrer « mes enfants » comme je dis toujours, Waouh quel bonheur et essayer d’admettre que Swaty et Srinu ont eu 20 ans cette année et les autres les auront en 2023.

 

En fait cela fait 10 ans que l’aventure a commencé avec eux. Évidemment le bilan est intéressant et pleins d’émotions, je vais peut-être t’enquiquiner

avec mes détails mais ça me fait du bien de faire un petit bilan et de l’écrire! Parce j’en ai perdu en route mais restée en contact avec tous.

 

 

 

Asha, n’est restée que 3 ans à l’école puis a été mariée , elle a deux enfants à ce jour, elle a une petite vie de femme indienne de village. Elle a l’air d’être bien en sachant que je ne saurais jamais la vraie vérité, la connaît-elle-même ?

 

 

Rajeswari, un bijou que j’aime beaucoup, elle aimait peindre et c’était une enfant que j’affectionnai particulièrement. Il y’a cinq ans elle a disparu, elle s’est enfuie avec son petit ami. Je suis restée plus de quatre ans sans nouvelles, j’étais très inquiète sa famille l’avais rejetée. Je me demandais toujours où elle était et dans quelles conditions elle vivait. Elle vient de revenir au village dans la famille de son petit ami qui est maintenant devenu son mari. Ils ont un petit garçon de trois ans. Et je l’ai revue avec une immense joie et cela me rassure, elle est toujours aussi belle, bien sûr petite vie de femme de pêcheur qui ne pêche plus comme tous les pêcheurs d’ici. Petite parenthèse les pêcheurs de Gopalpur ramène très peu de poisson, tiens-toi bien, le poisson vient de Goa en camion, tu y crois-toi ? Et il est moins cher que le poisson pêché ici. C’est exactement l’histoire de Ordralfabétix dans Astérix, le vendeur de poisson qui vend du poisson pas frais venant de Lutèce! Au secours. Je ferme la parenthèse.

 

Sawty, fille très sympa, elle adore chanter mais elle a toujours un peu ramé à l’école, elle a des difficultés pour apprendre et issue d’une famille très pauvre sans éducation qui ne l’a pas encouragé dans ses études. Elle est allée jusque 3 années au collège mais ses résultats ne lui on pas donné une place pour les deux dernières années de collège. Elle a un engagement pour un futur mariage. Elle aura quand même un niveau qui lui donnera peut-être la possibilité de trouver un job, ce qu’elle espère. A voir.

 

Srinu , le garçon de la bande. Lui n’a pas toujours été assidu au collège, comme Swaty ces résultats ne lui ont pas permis de continuer cette année. Je l’ai vu hier, c’est vraiment un beau garçon avec une situation familiale plus que compliqué. Le père problème de cœur, les parents sont partis dans la famille vers Nellore. Deux frères partis dans le Karnataka. Il voudrait que je l’aide pour rentrer dans une structure pas

très loin de Berhampur, apprentissage de soudeur pendant quatre mois. Objectif, avoir son concours et partir vers le Koweït, le Quatar ... j’ai essayé avec Loko de lui faire comprendre les situations dramatiques qui se passent malheureusement avec toutes personnes qui immigrent vers ces pays où ils sont plus que exploités. Pour l’instant c’est en projet, je vais faire un tour dans cet établissement pour en savoir plus.

 

Vaneshri, très bonne élève, elle est rentrée avec ses camarades en avant dernière année de plus 3. Quatrième année sur 5 pour avoir un niveau avant université. C’était en juillet cette année, deux mois après elle quitte le collège car elle a réussi un concours pour Tata électronicien compagny , elle a été reçue brillamment la seule des collèges des environs, elle est très fière et n’arrête pas de me remercier. Elle est donc pour six mois à Husor dans le Tamil Nadu. Après encore des examens…et des bons résultats espérons, voilà je suis contente pour elle.

J’ai passé un petit moment au téléphone avec elle hier soir. C’était vraiment sympa de discuter avec elle.

 

Sravani, bonne élève, très régulière, elle aide des gamins le soir en extra-scolaire.

Elle veut travailler dans la police. Ça lui irait bien’ elle est assez droite et quand elle a une idée dans la tête elle sait ce qu’elle veut. 

 

Manisha, elle bosse bien, caractère particulier, elle défend son bon de gras, famille très pauvre maman bosse dans l’hôtel My Fair juste à côté, le père sans job et alcoolique, une sœur et un petit frère. Donc pas facile la vie dans cette demeure. J’ai senti comme une envie de stopper et de trouver un job, dommage juste patienter un an et demi pour avoir le niveau visé. A voir aussi je dois discuter avec chacune tranquillement seule à seule. Mais je pense qu’il doit y avoir chez Manisha une petite jalousie que Waneshri est réussi ce concours, elles sont depuis le début en compétition ses deux là…

 

Puja … petite perle, cette Puja. Un Anglais très élaboré Très bonne élève et très belle philosophie de la vie, elle comprend et analyse les choses et les situations avec lucidité, décidé d’aller au bout et son ambition est de devenir, objectif, I.R.P.M. Industrielle Relation Personnel Management. Ce qui lui irait bien vue son esprits ouvert et tourné vers les autres.

 

Voilà avec la fournée des grands.

 

Ganesh. 13 ans, en classe 8, Saraswati Sishu Vidya Mandir. La même école que j’avais choisi pour les enfants en 2013. La famille de Ganesh est une famille de gens plus que modeste, qui ne pousse pas dans le bon sens. Un grand frère plutôt fainéant et sans ambition, une petite sœur que j’aurais aimé aider…Donc, le bilan après avoir vue Anita, est que Ganesh brille par ses absences alors que le papa dit qu’il y va tous les jours. Ganesh est intelligent mais plutôt pousser vers le bas avec la famille. Je vais essayer de mobiliser les troupes!! S’il pouvait atteindre la 10eme classe, ce serait un minimum pour lui. Après avec le niveau 10 class, il pourrait joindre une école à Berhampur une école Gouv. ITI industrial Training Institute.

Il pourrait apprendre l’électricité, la plomberie, peintre en bâtiments, mécanique 

auto ou tracteur etc… Après chacun tiens sont futur entre ses mains, ce qui m’ennuie le plus c’est que le gamin n’est pas aidé par la famille, c’est une forme de gâchis. De plus Ganesh est adorable, c’est mon amie Brigitte qui avait eu un coup de cœur quand elle avait rencontré ce petit bout de garçon quand il avait 5 ans. Donc, il faut continuer de le porter et il doit trouver ses propres motivations. L’avenir nous le dira ou pas d’ailleurs.

 

Sriram . Fils de Loko. Il aura 9 ans en avril prochain, autre école privée. Il travaille bien et à de très bons résultats, sa maman Boby vieille bien à son éducation, il est drôle Sriram, il est curieux et très intéressant. Il a une passion pour le dessin il en a des carnets remplis. Peut-être un problème de poids du sûrement à un dérèglement de quelques choses d’équilibre nutritionnel. J’ai effectué des recherches, après que Loko m’explique que Sriram commence à avoir des cheveux blancs… ben c’est intéressant de trouver les pourquoi et comment résoudre les problèmes.

 

Cela m’amène à un sujet douloureux. Le départ brutal de mon ami Kali. Depuis juin j’ai du mal à réaliser et à l’admettre. Gopalpur sans Kali…

J’ai rendu visite à Shalini sa fille, elle a 24 ans, avait fait des études en médecine ayurvédique et surtout son diplôme de nutritionniste. Elle ouvre le cabinet de Kali, elle est extra, son père c’était et c’est toujours son dieu. Kali est présent souriant sur une photo, mais sans son rayonnement et sa présence , un vide s’installe, et en même temps je sens bien qu’il est là quand même, c’est une sensation ambiguë.

J’aime kali, c’est lui qui me branchait avec l’univers. J’ai rendu visite à sa femme, elle est effondrée, elle a pleuré dans mes bras et moi aussi j’ai laissé couler mes larmes. Je lui rendrai d’autres visites lors de mon séjour.


 

 

       
  
Sinon, je suis ravie d’être ici, de voyager en solitaire, de retrouver mon lieu et mes habitudes et la liberté d’être avec les gens comme je l’entends à mon rythme et à ma façon, en toute tranquillité. C’est égoïste peut-être mais c’est une partie de ma vie qui m’a nourri de telle façon que je suis ce que je suis aujourd’hui. 

 

Une chose me divise le cœur aujourd’hui. Ma maman qui est en train de finir sa vie et je suis partie quand même. Je lui ai dit tout mon amour et au revoir. Mais tous les jours je prends ses nouvelles qui ne sont vraiment pas réjouissantes. Je lui souhaite de partir en paix, mais ce n’est pas gagné vu les conditions de fin vie chez nous.

 

Je vais partir pour noël et nouvel an à Icha, pour de nouvelles aventures qui ne manquerons pas aussi d’émotions dont je me ferai un grand plaisir de partager.

Et dans tout ça, je dois travailler mon projet lié à Annie Ernaux…